AEFE – Recrutement des résident·e·s – rentrée 2018

Recrutement des résident·e·s pour la rentrée 2018. Procédure et liste des postes.

Pour des informations plus générales sur le recrutement des résidents, consultez la fiche AEFE de notre dossier Partir à l’étranger.

La liste initiale (10 janvier 2018) des postes à pourvoir, triée par catégorie et localisation, est disponible sur notre site.
Mise à jour : 15 janvier 2018 (1 160 postes publiés).

Mise à jour : 18 janvier 2018 (1 177 postes publiés)

Mise à jour : 25 janvier 2018 (1 129 postes publiés)

Mise à jour : 1er février 2018 (1 196 postes publiés)

Mise à jour : 8 février 2018 (1 189 postes publiés)

Mise à jour : 15 février 2018 (1 191 postes publiés)

Mise à jour : 22 février 2018 (1 194 postes publiés)

Mise à jour : 1er mars 2018 (1 195 postes publiés)

  • 380 postes du premier degré
  • 748 postes du second degré (hors CPE)
  • 30 postes de CPE et 3 postes de psychologue de l’Éducation nationale (conseiller·e d’orientation)
  • 4 postes administratifs de catégorie A
  • 0 poste de technicien de catégorie C

Appel à candidature du 28 mars 2018 (21 postes non pourvus à l’issue des commissions locales)

  • 6 postes du premier degré
  • 1 poste de CPE
  • 14 postes du second degré

Les postes « susceptibles d’être vacants » sont occupés généralement par des collègues candidat·e·s à une autre affectation qui resteront sur leur poste s’ils n’obtiennent pas satisfaction ou par des collègues susceptibles de prendre leur retraite.

ATTENTION : La liste mise à jour prend en compte les postes fermés et redéployés après consultation du comité technique de l’AEFE le 7 février.

Campagne 2018 pour la rentrée scolaire 2018-2019

La direction des ressources humaines de l’AEFE a mis en ligne une Note d’information aux candidats contenant les instructions pour constituer le dossier de candidature.

ATTENTION, 30 pays font l’objet d’une procédure informatique

Afrique du Sud, Algérie, Allemagne, Argentine, Belgique, Brésil, Cameroun, Canada, Chili, Chine, Congo, Égypte, Espagne, Éthiopie, Gabon, Gambie, Grèce, Italie, Japon, Liban, Madagascar, Maroc, Maurice, Portugal, République démocratique du Congo (RDC), Royaume-Uni, Sénégal, Tunisie, Turquie, Vietnam.

La saisie en ligne des candidatures se fait en trois étapes selon ce calendrier.

Pour le reste du monde

  • Début février/mi-février 2018 : date limite de candidature fixée par chaque établissement ou service de coopération et d’action culturelle (SCAC), hors pays concernés par la procédure spécifique en ligne. Il faut donc vous renseigner auprès de chacun d’eux. À noter que toutes les pièces demandées doivent être transmises à chaque établissement où vous faites acte de candidature dans les meilleurs délais, signées et complétées de la manière la plus lisible possible.

Pour tous les pays

  • À partir du 10 janvier 2018 : publication de la liste des postes vacants et susceptibles d’être vacants à pourvoir pour l’année scolaire 2018-2019. Cette liste est actualisée chaque semaine. Il est conseillé de consulter également les sites des établissements afin de prendre connaissance d’un éventuel profilage des postes.
  • du 1er au 6 mars 2018 : réunion des commissions consultatives paritaires locales de recrutement des résidents (CCPLA) qui classent les dossiers pour chaque poste sur la base d’un barème propre à chacune d’elles mais qui, à quelques nuances près, reprend les mêmes critères d’appréciation conformément aux directives de l’AEFE.
  • À l’issue des CCPLA, les candidat·e·s seront informé·e·s de leur classement par l’établissement ou le SCAC. Ils·elles disposent de 72 heures pour accepter le poste. En cas de refus ou d’absence de réponse, le poste sera proposé au/à la candidat ·e suivant·e sur la liste.

Dossier de candidature et procédure de recrutement

Pour les pays concernés par la procédure en ligne, toutes les explications sont données dans les notices explicatives de chaque pays à télécharger sur le site dédié.

Pour les autres pays, une note aux candidat·e·s précise les conditions pour postuler, les procédures à suivre, la liste des pièces à fournir et les formalités à accomplir en cas de recrutement définitif. Le dossier de candidature peut être téléchargé dès maintenant : notice individuelle et volet « informations pour l’établissement ».

Précisions sur le détachement

L’attention des candidat·e·s est attirée sur la nécessité d’avoir accompli deux années d’exercice en France en tant que titulaire pour obtenir un détachement. Seules les situations particulières telles que le suivi de conjoint feront l’objet d’un examen au cas par cas pouvant déboucher sur l’obtention d’un détachement.

Le ministère de l’Éducation nationale impose désormais aux ex-recruté·e·s loca·ux·les lauréat·e·s de concours d’exercer deux années en tant que titulaire en France à l’issue de leur année de stage avant de pouvoir obtenir un détachement. Ils restent ensuite prioritaires sur les candidat·e·s extérieur·e·s s’ils·elles retournent dans leur ancien établissement

Le détachement n’est pas automatique. L’administration d’origine peut le refuser et ces refus sont devenus plus fréquents depuis la campagne 2016. Aucun départ en poste ne peut se faire avant d’avoir obtenu l’accord de détachement.

Le statut de résident

Pour bien comprendre les caractéristiques du statut de résident, vous pouvez consulter cette page consacrée au contrat de résident ou encore la FAQ du site de l’AEFE. Si vous (ou votre conjoint) ne résidez pas effectivement dans le pays avant votre recrutement, le contrat entre en vigueur après un séjour de trois mois en position de disponibilité, pendant lequel un contrat local vous est proposé.

Pour savoir combien vous gagnerez, consultez notre FAQ.