AEFE – Actualisation de l’ISVL au 1er octobre 2019

Actualisation de I’indemnité spécifique liée aux conditions de vie locale

Actualisation de l’ISVL

L’arrêté du 4 octobre 2019 fixant par pays et par groupe le montant de l’indemnité spécifique liée aux conditions de vie locale (ISVL) servie aux personnels résidents des établissements d’enseignement français à l’étranger a été publié au Journal officiel n°2037 du 11 octobre 2019.

L’arrêté s’applique à compter du 1er octobre 2019.

Tableau de l’évolution de l’ISVL au groupe 6 entre le 1er juillet et le 1er octobre 2019.

L’ISVL a baissé sur cette période dans 27 % des pays, dans 15 % des pays elle est restée stable. Elle a progressé dans 58 % des pays.

Les règles d’actualisation

ISVL

L’ISVL ou indemnité spécifique liée aux conditions de vie locale est une indemnité versée aux personnels résidents. Des groupes de travail (GT) trimestriels entre direction de l’AEFE et syndicats permettent d’en définir les variations.

L’application stricte pour le barème du 1er octobre des variations des IRE (indemnités de résidence à l’étranger) décidées par le MEAE conduit à une augmentation de l’enveloppe globale de près de 500.000 euros.

Le GT du 16 septembre a permis de sécuriser l’ISVL de 5 villes ou pays dont, compte tenu de l’évolution du taux de change et du coût de la vie (effet change-prix), l’ISVL devrait baisser :

  • Afrique du Sud : 0 % au lieu de -1,03 %
  • Liban – Beyrouth : + 4 % au lieu de + 1,9 %
  • Tunisie : + 4% au lieu de + 2,9 %
  • Paraguay : 0 % au lieu de – 2,8 %
  • Uruguay : 0 % au lieu de – 2,9 %

Les cas de la Tunisie et du Liban ont été amenés par l’administration. Le Sgen-CFDT a insisté pour que l’Afrique du Sud ne subisse pas de baisse alors que l’ISVL y est déjà nettement inférieure à ce qu’elle devrait être. Il a également mentionné la Corée et les Émirats Arabes Unis comme étant des pays où le coût de la vie a fortement augmenté. Ces deux pays feront l’objet d’une attention particulière lors des GT de décembre.

Pour compenser ceci et respecter l’enveloppe globale, les ISVL des autres pays baissent légèrement, excepté pour au moins cinq villes ou pays : Burkina-Faso, Tchad, Guinée, Congo, Brésil – Rio, Suède, ainsi que les pays de catégorie A qui ont un change-prix à la baisse.

Les GT de décembre, préparant l’actualisation du 1er janvier, sont en revanche l’occasion de modifier de façon plus importante les montants des ISVL par pays en intégrant les éléments suivants : coût du logement et du transport, conditions et coût de la vie (source Mercer), critère pays, attractivité, coût du forfait santé. Nous solliciterons en amont nos adhérent·es pour y défendre au mieux les intérêts des personnels résidents.


Si vous souhaitez obtenir des informations plus détaillées ou nous apporter des précisions sur la situation financière des résident·e·s dans votre pays, contactez-nous.