Comment voter ? Pourquoi voter ? Toutes les réponses à vos questions.

Les motivations au départ sont diverses : choix personnels, suivi de conjoint, désir de rencontre avec l’altérité ou de découverte d’un nouveau cadre professionnel, souhait d’exercer des responsabilités nouvelles et d’élargir son horizon…

Dans tous les cas de figures, s’expatrier signifie s’ouvrir, découvrir et contribue aussi à un enrichissement pour le système éducatif français lors du retour.

Voir sur ce site la page dédiée aux postes actuellement à pourvoir, actualisée chaque semaine lors de la parution de notre lettre hebdomadaire

Le FLASH INFO est la lettre électronique hebdomadaire du Sgen-CFDT de l’étranger. Elle est envoyée à tous les adhérents du syndicat durant le week-end puis mise en ligne sur ce site.

Il est possible de télécharger les éditos du FLASH INFO au format pdf pour affichage.

Vous recherchez un décret, un arrêté, une circulaire ? Sur la rémunération, les obligations de service, le régime des absences ou toute autre question ?

Ce dossier a pour vocation de regrouper tous les textes règlementaires qui régissent les conditions d’exercice des personnels des établissements d’enseignement français à l’étranger et des personnels du réseau culturel du MEAE.

Le boulet des refus de détachement

Depuis 2016, la mobilité des titulaires de l’Éducation nationale est affectée par des refus de détachement, y compris pour des fonctionnaires répondant aux critères d’ancienneté prévus par la note de service applicable aux détachements à l’étranger. Pour les professeur·e·s des écoles, le renouvellement de détachement est soumis à l’accord de leur administration d’origine et chaque refus place une personne et une famille dans une situation souvent intenable.

Le Sgen-CFDT, dès le début de ces difficultés, est intervenu à de nombreuses reprises et a mené des actions de communication de sorte à infléchir une tendance portant préjudice aux personnels.

En 2018, les refus de détachement se poursuivent hélas.

Signal d'alarme

L’AEFE, dont le budget 2018 s’annonce très insuffisant, se voit contrainte de prendre une série de mesures douloureuses et sans précédent. Les suppressions de postes de détaché∙e∙s envisagées (plus de 500 sur 3 ans) atteindraient un niveau inégalé depuis la création de l’AEFE. La contribution financière des établissements (en gestion directe et conventionnés) est d’ores et déjà annoncée en augmentation de 50 % pour compenser la ponction de 33 millions décidée en juillet.

Les missions de service public à l’étranger auxquels le Sgen-CFDT, ses adhérent∙e∙s et l’ensemble de la communauté éducative à l’étranger sont fermement attaché∙e∙s sont menacées.

Tous mobilisés, nous pouvons être entendus, employons-nous tous à peser sur les décideurs, soyons prêts à agir au plus haut niveau de l’État s’il le faut !

Réunion d'information syndicale

Plusieurs fois au cours de l’année scolaire, les responsables du Sgen-CFDT de l’étranger se déplacent dans les établissements du réseau AEFE. C’est l’occasion de rencontrer les adhérents ainsi que l’ensemble des personnels et les responsables de ces établissements. Ces rencontres sont sources d’échanges fructueux qui permettent de présenter le Sgen-CFDT, de connaître la réalité vécue par les personnels et d’apporter des réponses aux questions qu’ils se posent.

Salle de classe vide

Après les premières difficultés rencontrées en 2016, l’année 2017 a vu une très forte augmentation du nombre refus de détachement. Près d’un tiers des demandes ont essuyé un refus. Dans le seul réseau de l’AEFE, 89 postes restaient non pourvus le 20 juillet.

Les actions menées en février 2017 avaient permis que tous les renouvellements de détachement soient accordés. Le Sgen s’est ensuite mobilisé contre les refus de nouveau détachement, en particulier ceux privant les ex recrutés locaux d’un retour dans leur ancien pays de résidence.