Rencontres à Athènes au LFH et à l’IFA

Le Sgen-CFDT a rencontré à Athènes des personnels et des responsables du lycée franco-hellénique et de l’Institut français de Grèce.

Alain Schneider, secrétaire général du syndicat, a rencontré des collègues de l’Institut français et du lycée franco-hellénique Eugène-Delacroix.

Le lycée franco-hellénique Eugène-Delacroix

lycée franco-hellénique Eugène-Delacroix.

Brigitte Renn, proviseure depuis 2015, décrit un établissement complexe doté de deux sections – l’une française et l’autre grecque – qui ne parviennent pas toujours à évoluer au même rythme. Elle s’attache à proposer aux élèves des conditions d’avenir par un dialogue avec les différents partenaires de la communauté scolaire.

Elle bénéficie d’un bon partenariat avec l’Institut français et l’AEFE pour les chantiers en cours, malgré les difficultés administratives ou juridiques pouvant survenir du côté des autorités grecques. Les collègues rencontrés soulignent les difficultés engendrées par certaines transformations de postes et la diminution des postes d’expatriés (p. ex de CPE).

lycée franco-hellénique Eugène-Delacroix.

L’Institut français de Grèce

Deux rencontres de travail avec l’attaché de coopération éducative Philippe Mogentale et le secrétaire général de l’Institut français de Grèce (tous deux personnels détachés de l’Éducation nationale) ont permis d’évoquer à la fois la politique générale de l’Institut français et la situation de ses personnels dans différents secteurs.

École française d'AthènesDes collègues rencontrés constatent l’augmentation de la charge de travail liée à des suppressions de poste. S’agissant des enseignants – sous statut de prestataire de service non salarié – la question de la protection sociale (maladie, retraite, précarité) prise en charge par l’employeur réel fait l’objet d’une réflexion menée avec les intéressés et le ministère des Affaires étrangères.

La visite des locaux a permis de constater la qualité de l’outil de travail dont disposent les personnels. Le budget de l’IFA tire une bonne part de son autofinancement des certifications de langue française (DELF, DALF). Des regrets sont exprimés de plusieurs parts sur la fermeture de la plupart des annexes de l’IFA, jugées trop systématique alors qu’un traitement moins radical aurait pu être mis en place.

L’École française d’Athènes

Une rapide visite de l’École française d’archéologie d’Athènes (établissement placé sous la tutelle du ministère français chargé de la recherche) a permis de constater la fragilité de l’établissement dans le contexte de la Grèce actuelle en crise, et la beauté des jardins, utilisés par l’Institut français et l’Ambassade comme écrin de certains événements.