Réponse du ministre des Affaires étrangères sur l’AEFE

Le Sgen-CFDT a reçu une lettre du ministre de l'Europe et des Affaires étrangères, en réponse à son courrier. Celle-ci se limite à reprendre des informations qui avaient déjà été transmises au syndicat.

Le Sgen-CFDT a reçu une lettre de Jean-Yves Le Drian, ministre de l’Europe et des Affaires étrangères, datée du 29 novembre, en réponse à son courrier du 19 octobre.

Celle-ci se limite à préciser des informations qui avaient déjà été transmises antérieurement au syndicat, tout en confirmant que la coupe de 33 millions d’euros intervenue au cœur de l’été ne sera pas compensée par d’autres décisions que des mesures de « bricolage » de trésorerie comme des anticipations de recettes et des reports de dépenses.

Cette lettre affirme qu’ « aucun enseignant en cours d’affectation ne sera concerné par des fermetures de poste ». Cette affirmation est malheureusement contredite par les faits. En effet des fonctionnaires détachés ayant été dûment avisés par la direction des ressources humaines de l’Agence de la prolongation de leur mission en 2018-2019 ont, dans un deuxième temps, reçu une notification annulant cette information. En raison de la suppression probable de leur poste, ils devraient demander leur réintégration, tout en ayant la possibilité de poser leur candidature sur un poste vacant dans le réseau des établissements français de l’étranger.

Aucune ouverture sur une réflexion collective sur l’avenir de l’opérateur public et les moyens qui lui sont attribués pour accomplir ses missions.

Réponse du ministre des Affaires étrangères à la lettre du Sgen-CFDT

 


Voir le résumé de nos actions sur ce dossier.