Est-ce que je peux exercer mon droit de grève à l’AEFE ?

Le droit de grève des personnels en poste à l’AEFE varie selon leur statut.

grève

Grève et fonctionnaires détachés

Le droit de grève à l’étranger est encadré par la circulaire du ministère des relations extérieures 10/CM en date du 14 février 1985 qui stipule que « les agents publics servant à l’étranger bénéficient, comme leurs collègues en service en France, de l’ensemble des droits reconnus par la Constitution, les textes législatifs et réglementaires et la jurisprudence, notamment le droit de grève ».

Cependant, la même circulaire apporte la précision suivante : « l’obligation de réserve […] implique l’interdiction de se livrer à tous actes et à toutes manifestations susceptibles de nuire à l’État français, à l’ordre public local ou aux rapports que l’État français entretien avec les États étrangers ».

Ainsi, toute manifestation doit être pesée, le risque étant qu’ « en cas de manquement à cette obligation, il peut être mis fin à [la] mission sans formalités préalables ».

Dans les faits, sauf erreur, les actions – happening, déploiement de banderole etc. – n’ont jamais été sanctionnées. Seul a été porté à notre connaissance le retour en France d’un enseignant détaché à l’AEFE en Égypte qui avait manifesté dans le cadre du printemps arabe et dont l’image avait tourné en boucle sur de nombreuses chaines internationales.

Grève et recrutés locaux

Les personnels de droit local bénéficient du droit de grève, sauf dispositions contraires prévues par la législation locale. Ce droit de grève s’exerce dans les conditions fixées par le droit local.