Agence pour l’enseignement français à l’étranger (AEFE)

logo AEFEL’agence pour l’enseignement français à l’étranger (AEFE) est un établissement public à caractère administratif sous la tutelle du ministère des Affaires étrangères. Elle assure le suivi et l’animation du réseau scolaire mondial, composé des établissements homologués par le ministère de l’Éducation nationale. Leurs statuts varient en fonction de leur histoire ou de leur implantation : ils sont soit gérés directement par l’AEFE (établissements en gestion directe), soit conventionnés. Les autres établissements homologués ont un partenariat avec l’AEFE qui a un rôle d’expertise et propose une formation continue à leurs personnels.

 

Position administrative à l’AEFE

Les fonctionnaires de l’Éducation nationale détaché∙e∙s auprès de l’AEFE sont affecté∙e∙s dans les établissements en gestion directe ou dans les établissements conventionnés. Ils∙elles signent un contrat de droit public français et sont régis par le décret n°2002-22 du 4 janvier 2002. En l’absence de poste disponible, ils∙elles peuvent être placé∙e∙s en disponibilité et exercer en tant que recruté∙e local∙e. Ils∙elles sont alors employé∙e∙s non pas par l’AEFE mais par l’établissement scolaire. Leur contrat est de droit local privé, c’est-à-dire du pays d’accueil. Les fonctionnaires qui exercent dans les établissements partenaires ne sont ni employé∙e∙s ni géré∙e∙s par l’opérateur public, mais peuvent être en position de détachement.

 

Statuts des personnels à l’AEFE

Expatrié∙e : chef∙fe d’établissement et adjoint∙e, personnel administratif.ive d’encadrement, inspecteur∙trice de l’Éducation nationale, directeur∙rice d’école, conseiller·ère pédagogique et enseignant∙e maître∙sse formateur∙rice (EMFE) dans le premier degré, enseignant∙e expatrié·e à mission de conseil pédagogique (EEMCP2) et conseiller∙ère principal∙e d’éducation dans le second degré.

Résident∙e : directeur∙rice d’école, professeur∙e des écoles, professeur∙e des lycées et collèges, conseiller∙ère principal∙e d’éducation, personnel administratif.

Recruté∙e local∙e : enseignant∙e du premier ou du second degré, conseiller∙ère principal∙e d’éducation, personnel administratif, infirmier∙ère, surveillant∙e, technicien∙ne, ouvrier∙ère, personnel de service, cuisinier∙ère…

Les fonctionnaires détaché∙e∙s auprès de l’AEFE continuent à bénéficier de la protection sociale française, de leur couverture assurance maladie, et mutualiste s’il y a lieu. Leur carrière et leur avancement se poursuivent comme en France, à l’exception des résident∙e∙s à recrutement différé qui sont placé∙e∙s en disponibilité durant les 3 premiers mois de leur premier contrat. Les fonctionnaires recruté∙e∙s localement, également désigné∙e∙s titulaires non-résident∙e∙s, sont placé∙e∙s en disponibilité : ils∙elles doivent assurer leur protection sociale en choisissant par exemple d’adhérer à la Caisse des Français de l’étranger et leurs droits à l’avancement sont suspendus.

Les faux∙sses-résident∙e∙s ou résident∙e∙s à recrutement différé

Les fonctionnaires qui souhaitent être recruté∙e∙s sur un poste de résident∙e dans un pays dans lequel ils∙elles ne sont pas établi∙e∙s sont tenu∙e∙s de se placer en disponibilité durant trois mois avant d’obtenir leur détachement, sauf si leur conjoint∙e y est établi∙e ou affecté∙e. Durant ce trimestre, leurs droits à avancement et à cotisation vieillesse sont suspendus et ils∙elles doivent veiller à leur protection au titre de l’assurance maladie.

 

Durée du contrat à l’AEFE

Expatrié∙e : 3+1+1, le nombre d’affectations consécutives ne pouvant excéder deux.

Résident∙e : 3 ans avec possibilité de reconduction (maximum 6 ans consécutifs pour les personnels recrutés à partir de 2019 avant un retour d’au moins 3 ans) – dérogations exceptionnelles possibles

Recruté∙e local∙e : en fonction de la loi en vigueur dans le pays d’accueil.

 

Traitement et indemnités à l’AEFE

Les fonctionnaires détaché∙e∙s perçoivent leur traitement indiciaire et certaines indemnités liées à leur corps, à l’exception des CPE.

Les indemnités perçues varient en fonction du statut :

Le statut d’expatrié∙e est de loin le plus avantageux au plan financier : il ouvre droit à la prise en charge du transport pour les personnels et leur famille, à une prime de déménagement au départ et au retour, à une indemnité mensuelle d’expatriation et, le cas échéant, à des majorations familiales.

Le statut de résident∙e ouvre droit à une indemnité spécifique de vie locale et le cas échéant, à un avantage familial.

La situation de recruté∙e local∙e offre des rémunérations et avantages très variables en fonction du pays de résidence. Dans les pays du Sud, il permet parfois tout juste de vivre décemment.

Vous souhaitez connaître le montant des indemnités liées au pays de votre choix ?

Consultez la FAQ.

 

Recrutement à l’AEFE

Expatrié∙e : la liste des postes vacants est publiée chaque année en septembre : procédure et liste des postes font l’objet d’une mise en ligne sur notre site.. Le dossier de candidature est adressé à l’AEFE. Le recrutement se fait, après une présélection sur dossier, sur entretien. Une commission paritaire centrale examine les choix retenus par l’administration.

Résident∙e : la liste des postes vacants ou susceptibles de l’être est publiée chaque année à la mi-janvier : procédure et liste des postes font l’objet d’une mise en ligne sur notre site. Le dossier de candidature est adressé à l’établissement scolaire choisi ou bien via une plateforme dédiée. Une commission paritaire locale examine les candidatures en fonction d’un barème propre à chaque pays.

 

Le Sgen-CFDT assure le suivi des personnels administratifs en commission centrale et des personnels enseignants dans de nombreuses commissions locales. Contactez-nous pour être mis en relation avec nos élu∙e∙s.

 

L’AEFE en chiffres

74 établissements en gestion directe

156 établissements conventionnés

340 000 élèves

Plus de 6 500 fonctionnaires détaché∙e∙s :

1 100 postes d’expatrié∙e∙s (50 % encadrement et 50 % conseil pédagogique et formation) environ

5 400 postes de résident∙e∙s environ

 

 

 

Calendrier de recrutement

Pour accéder aux notes de service, connaître les dates de dépôt des candidatures et de recrutement, veuillez accéder au calendrier général des recrutements à l’étranger.

 

Témoignages

Damien, professeur résident de sciences économiques et sociales à Sofia, Bulgarie

 

Maryline, professeure résidente de sciences économiques et sociales à Valence, Espagne

 

Nicolas, professeur expatrié de physique-chimie, enseignant expatrié à mission de conseil pédagogique 2d degré (EEMCP2) à Pondichéry, Inde

 

Emmanuelle, professeur des écoles résidente au lycée français international de Tokyo, Japon

 

Connaitre les positions du Sgen-CFDT à l’AEFE

Cliquer ici.

 

Partir à l’étranger : revenir au sommaire