Mission laïque française (MLF)

logo MlfLa Mission laïque française (MLF) ou Office scolaire et universitaire international (Osui) au Maroc est une association à but non lucratif reconnue d’utilité publique, opérateur pour le compte des entreprises françaises et de l’État dans certaines opérations de développement. La Mission laïque française crée et gère des écoles, collèges, lycées dans le monde. Ses établissements sur programme français sont partie intégrante du réseau des établissements français à l’étranger, aux côtés des écoles gérées par l’AEFE. Leurs statuts varient en fonction de leur histoire et de leurs objectifs : ils sont soit en pleine responsabilité, soit écoles d’entreprise.

D’autres établissements homologués ont un partenariat avec la MLF qui offre un certain nombre de prestations, dont parfois le recrutement.

 

Position administrative à la MLF

Les fonctionnaires de l’Éducation nationale affecté∙e∙s dans les établissements en pleine responsabilité de la MLF et de l’Osui sont détaché∙e∙s directement auprès de l’établissement d’exercice ; les fonctionnaires affecté∙e∙s dans les écoles d’entreprise sont détaché∙e∙s auprès de la MLF. Ils signent un contrat de droit privé français ou local dans le premier cas et un contrat de droit privé français dans le second. Le statut de fonctionnaire détaché∙e permet de conserver ses droits à avancement dans la fonction publique et ses droits à pension civile.

 

Statuts des personnels à la MLF

Dans les établissements en pleine responsabilité, les fonctionnaires détaché∙e∙s sont assujetti∙e∙s aux cotisations sociales locales au sein de l’Union européenne. Hors Union européenne, ils peuvent être assujettis aux cotisations sociales locales ou affilié∙e∙s à la Caisse des Français de l’Étranger et être le cas échéant sociétaires de la MGEN section extra-métropolitaine. Ils doivent s’acquitter directement de leur pension civile. Leur imposition fiscale est soumise aux dispositions des conventions fiscales bilatérales ou aux accords de coopération existant entre la France et le pays d’affectation.

Le statut des fonctionnaires détaché∙e∙s dans les établissements en pleine responsabilité hors convention avec l’AEFE est détaillé dans un document intitulé Statut commun. Droits et obligations y sont parfois sensiblement moins favorables qu’en France.

Dans les écoles d’entreprise, les fonctionnaires détaché∙e∙s sont affiliés à la Caisse des Français de l’Étranger et le cas échéant pour les sociétaires de la MGEN à la section extra-métropolitaine. Leur pension civile fait l’objet d’une retenue sur salaire.

Le cadre d’emploi dans les écoles d’entreprise implique certaines obligations pour satisfaire la communauté et donc un fort investissement.

 

Durée du contrat à la MLF

Dans les établissements MLF et Osui en pleine responsabilité : 3 ans renouvelables, 1 an renouvelable aux USA.

Dans les écoles d’entreprise : 1 an, renouvelable jusqu’à 3 ans avec prolongations annuelles possibles dans la limite de 6 ans d’exercice en poste.

 

Traitement et indemnités à la MLF

La Mission laïque française rémunère directement les personnels exerçant en écoles d’entreprise. Les autres fonctionnaires sont rémunéré∙e∙s par les établissements d’affectation : le salaire de ces dernier∙ère∙s correspond au traitement indiciaire brut perçu en France auquel s’ajoute une prime variable souvent assez proche de l’indemnité spécifique de vie locale servie à l’AEFE. Toutes les indemnités servies en France ne sont pas forcément maintenues à l’étranger.

Seuls les fonctionnaires recruté∙e∙s dans une école d’entreprise bénéficient d’une prise en charge de leur déménagement et de leur logement.

La scolarité des enfants des agent∙e∙s détaché∙e∙s est gratuite dans la plupart des établissements MLF. Bien se renseigner.

 

Recrutement à la MLF

Les personnels titulaires de l’Éducation nationale constituent un dossier sur la plateforme dédiée. L’acte de candidature, pour être validé, est subordonné au paiement en ligne d’une somme couvrant les frais de gestion de dossier (17 €). Les candidat∙e∙s à des postes dans des établissements conventionnés AEFE gérés par la MLF sont également invité∙e∙s à déposer leur candidature auprès de l’AEFE.

Les candidatures à des postes d’encadrement (chef∙fe d’établissement, personnel administratif) ainsi que les CPE dans les établissements MLF/Osui et dans les écoles d’entreprise font l’objet d’une présélection, suivie d’entretiens. La sélection se fait hors barème et hors commission consultative paritaire. À noter que les candidatures des CPE  sont dorénavant également soumises pour avis à la commission paritaire centrale.

Les candidatures à des postes d’enseignant∙e∙s et de direction d’école dans les établissements MLF/Osui et dans les écoles d’entreprise font l’objet d’une présélection sur barème, sur la base des 5 premiers vœux formulés et sur proposition de la MLF ; une proposition ensuite examinée en commission paritaire centrale. 5 à 10 candidat∙e∙s par poste sont ainsi présélectionné∙e∙s et informé∙e∙s. La sélection se fait ensuite sur entretien avec le chef de mission pour les écoles d’entreprise ou chef∙fe d’établissement pour les établissements en pleine responsabilité.

Les candidatures à des postes d’enseignant∙e∙s et de direction d’école dans un établissement partenaire sont examinées par ce dernier qui prend directement contact avec les candidat∙e∙s. Voir la page consacrée aux établissements partenaires.

 

La MLF en chiffres

36 établissements en pleine responsabilité

22 écoles d’entreprise

53 établissements partenaires

plus de 60 000 élèves dans un réseau de 111 établissements au total

Plus de 550 fonctionnaires détaché∙e∙s dans 41 pays.

 

Calendrier de recrutement

Pour accéder aux notes de service, connaître les dates de dépôt des candidatures et de recrutement, veuillez accéder au calendrier général des recrutements à l’étranger.

 

Partir à l’étranger : revenir au sommaire