Groupe de travail sur l’ISVL à l’AEFE

Le Sgen-CFDT a participé à un groupe de travail sur l’ISVL à l’AEFE le 16 juin 2020 afin de minimiser sa baisse dans les pays les plus touchés.

Minimiser une baisse de l’ISVL due au change

Le groupe de travail sur l’ISVL de l’AEFE  a étudié le 16 juin 2020 les variations de l’ISVL dues au change afin de les minimiser dans les pays les plus touchés par une baisseCette correction est importante car la baisse en même proportion du traitement de ces fonctionnaires détachés est, elle, statutairement non modifiable. La discussion se base sur un tableau où l’AEFE classe les pays selon l’évolution de leur ISVL en fonction du taux de change, en apportant beaucoup d’attention aux pays où elle baisse. Comptent donc l’importance et le sens de la variation, et si elle va dans le sens attendu d’une tendance pluriannuelle déterminée. ISVL AEFE

Le but de ce groupe de travail est donc de protéger l’ISVL de 5 zones dans des pays où l’ISVL diminuerait de façon particulièrement importante, tout en protégeant  a minima de la baisse les ISVL d’autres pays. L’enveloppe globale de l’ISVL augmente de 295 000 euros ce trimestre.

Le processus de l’actualisation

En avril, l’Agence a protégé l’Argentine, le Burkina-Faso, le Chili, le Paraguay et l’Uruguay. Au regard des paramètres de calcul, l’ISVL aurait dû particulièrement baisser en Uruguay et au Chili.Le groupe de travail a décidé de protéger à nouveau le Chili et l’Uruguay, ainsi que cette fois-ci la Norvège, où l’ISVL aurait sinon baissé de plus de 5%. À noter que le simple effet du change a déjà fait baisser l’ISVL en Norvège de plus de 10% en 3 ans. Le groupe de travail a enfin examiné la situation en Afrique du Sud et a décidé du maintien de l’ISVL dans les deux zones d’Afrique du Sud dont la diminution aurait sinon été de 5%.

Pour compenser et afin de minimiser l’impact de l’opération, l’ISVL augmentera moins dans plusieurs pays à forte masse salariale et faible augmentation d’ISVL prévue.

Cet exercice en cours d’année ne permet que des modifications à la marge. Ce sont les groupes de travail de fin d’année qui intègrent, dans la limite d’une enveloppe globale prédéfinie, les variations des coûts spécifiques de l’ISVL : loyer, transport vers la France, coût de la vie, conditions de vie, forfait santé et durée moyenne sur le poste. L’ISVL tient compte également des trois différentes zones du MEAE.

Le Sgen-CFDT est attentif aux conditions de vie des agent·es détachés dans le réseau. Personnels résidents, la crise du COVID-19 impacte grandement vos dépenses cette année, en particulier celles liées à la mobilité : vous pouvez nous les indiquer à notre formulaire de contact

Lien vers notre article sur la refonte des indemnités des détachés à l’AEFE.